Films hors compétition

Aventure humaine

Lost in Karakoroum /// 54′
d’Antoine Girard, Damien Lacaze et Jérémie Chenal

› s19 /// salle JY Poirier Haut /// 19.00

L’épopée de 1500 km en vol bivouac de Damien LACAZE et Antoine GIRARD, deux parapentistes et alpinistes Français, au coeur de l’Himalaya et des massifs des Karakorum. Ce périple est en réalité un prélude et une acclimatation pour tenter de gravir le Spantik (7027m) depuis la ville la plus proche, en deux jours, grâce aux parapentes. Est-ce vraiment réalisable ? Quelles sont les limites d’une telle ascension ? Peut-on en revenir indemne ?


Nice-Tignes 1938-2019 /// 52′
d’Alpcat médias et Xavier Pascal

v18 /// salle Médiathèque /// 18.15

En février 1939, Adolphe Pascal, ses amis J. Jeancard, J. Armand et leur guide Michel Payot rallièrent Tignes en ski de randonnée, depuis Nice, en seulement 6 jours.
Adolphe laisse en souvenir un carnet de voyage aux pages noires manuscrites à l’encre blanche et illustrées d’une centaine de photos en noir et blanc qui raconte cette traversée des Alpes.
En février 2019, son petit-fils Xavier Pascal, Christophe Gazal, Stéphane Rohrbach, Franck Goutard et Cyril Cattin réitèrent ce raid à l’occasion de son 80ème anniversaire. Six étapes au cœur de l’hiver et ses caprices météorologiques, des rencontres, une nature encore sauvage et des images à couper le souffle.


La Cordée de la Diversité /// 26′

s19 /// salle Jean-Yves Poirier Haut /// 14.00

Ils l’ont fait ! Les Niortais de la Cordée de la diversité ont réussi leur ascension du Mont Blanc qui culmine à 4 810 m. Lucy, Onik, Malika, Marie-Claude, Christine, Sébastien, Julien et leurs accompagnateurs ont atteint le sommet vendredi 13 septembre à 13h30, bouclant là une grande aventure démarrée en début d’année. Une belle ode à la diversité, à l’acceptation de l’autre, à l’action collective qui transcende tous les défis, même les plus fous. Un grand bravo à eux !


Regard de femmes

Les belles envolées /// 54′
d’Anne Benoit Janin

v18 /// salle médiathèque /// 17.00

+++ en présence d’Anne Benoît Janin +++ séance skype en direct avec le Népal après le film !

Les Belles envolées n’est pas un film sur la montagne à proprement parler. Ce n’est pas un film qui donne des sensations fortes. C’est plutôt un film touchant et émouvant. La montagne n’y est pas présentée comme un terrain de jeu mais comme un vecteur d’émancipation pour les femmes au Népal. De la première Népalaise à avoir gravi l’Everest, Pasang Lhamu Sherpa, à celles qui aujourd’hui pratiquent l’alpinisme, toutes, en gravissant l’Everest, prennent du pouvoir, gagnent en autonomie et élèvent leur condition sociale. Dans leur élan, elles deviennent un fer de lance pour toutes les Népalaises. Dans ce film, on parle de leurs ascensions, de leurs exploits et de leur difficile parcours, bien sûr, mais aussi de la condition de la femme au Népal, des facettes de leur culture qui sont autant de freins à leur émancipation, comme le tabou des règles par exemple. Ces femmes qui gravissent le toit du monde adressent du haut de ce promontoire un message de liberté à leurs concitoyennes et tout autant aux femmes du monde entier.
Résumé : Au Népal, plusieurs femmes « brisent le plafond de verre » et bravent le poids des cultures pour réaliser leur rêve. Ces femmes sont des alpinistes et elles sont de plus en plus nombreuses à se distinguer dans ce combat pour devenir l’égal des hommes. Ce film les met en lumière, de la première à avoir atteint le sommet de l’Everest, Pasang Lhamu Sherpa, aux Népalaises qui aujourd’hui, sur les pentes des plus hauts sommets du monde, tracent la voix aux autres femmes.


Trois petits pas… entre ciel et terre /// 72′
de Marlène Koubi

› s19 /// salle médiathèque /// 18.30

Du sommet de sa carrière d’alpiniste chevronné et de guide passionné, Patrick Gabarrou se retourne sur cette belle voie qu’il a tracé pendant près de 60 ans. Poussé par un besoin vital de témoigner et de partager des lueurs sublimes entraperçues « là-haut », il revient sur les montagnes les plus chères à son cœur ; celles qui ont façonné sa vision si personnelle d’envisager l’alpinisme dans ce qu’il a de plus joyeux et de plus accompli. Affirmant la nécessaire transmission de nos précieux acquis aux générations futures ce film envisage la montagne comme un vecteur inaliénable de liens entre les gens. Elle est aussi et surtout le lien qui unit les hommes à la nature dans ce qu’elle a de plus grandiose et magistrale.


Séances spéciales gratuites

Fleuve gelé /// 44′
Olivier Föllmi

› s19 /// salle médiathèque /// 12.00

Le travail d’Olivier Föllmi a pour principaux objets la richesse de la planète et l’importance des interactions qui existent entre l’homme et son environnement. Il repose sur une volonté de : «photographier les êtres qui inspirent la sagesse (…) et cultiver l’espoir d’un avenir prometteur ».

Fleuve Gelé, dans cette première partie, il reprend son voyage là où il l’avait laissé, sur le Fleuve Gelé, dans la Vallée du Zanskar, au Nord de l’Inde. Il revient sur une aventure humaine hors du commun et retrace de façon très émouvante – à travers des séquences d’images et d’interviews vidéos – le parcours de Motup et Diskit, enfants de paysans himalayens, depuis le Fleuve Gelé jusqu’au plateau du Ladakh où ils seront scolarisés. La vie de cette famille de paysans himalayens est à jamais bouleversée par cette rencontre avec Olivier Föllmi et son épouse Danielle. Porteur d’une réflexion sur les valeurs de l’éducation, le photographe racontera, vingt ans après, la suite de cette
histoire : de la scolarisation des enfants à leurs mariages respectifs au Zanskar

https://www.olivier-follmi.net/


Soirée de remise des prix du festival

Chemins de travers /// 81′
Sébastien Majonchi

› s19 /// salle JY Poirier Haut /// 21.30

Film diffusé lors de la soirée de remise des prix.

Chemins de Travers est un film documentaire de 81 minutes avec une esthétique cinématographique, de la poésie, des émotions, des histoires de vies… 

Un film révélateur de notre pouvoir d’action, pour faire germer l’espoir enfoui en chacun de nous. Désastre écologique, études scientifiques alarmantes, crise économique… À travers les itinéraires croisés de 6 personnes des Monts du Lyonnais, le film se balade entre les histoires qu’on nous sert et celles qu’on se raconte. Yohan, Marc, Marie-Claire, Christian, Bob et Pickro (les Cédric’s) nous emmènent dans leurs chemins de vie et abordent, avec leurs regards, des thèmes actuels tels que les semences, la désobéissance civique, l’agriculture biologique. Par des témoignages simples et accessibles Chemins de travers dépeint une expérience rurale où la joie se mêle à la révolte pour donner une réponse exaltée, déposée aux pieds des certitudes.

Ces personnes, tant dans leurs modes de vie, de penser ou d’agir, ne sont pas des marginaux mais des individus ancrés dans la société. Par leur intermédiaire sont abordés des thèmes actuels et importants pour eux tels que la consommation, la permaculture, les OGM, les brevets sur le vivant, l’agriculture biologique et paysanne, la vente en circuit court…

https://cheminsdetraverslefilm.wordpress.com/diffusion-film/


Soirée de clôture et remise du prix du Public

Alô Tudo Bom /// 60′
Helios Molina

› d20 /// salle JY Poirier Haut /// 18.30

Brésil – La culture en déliquescence ! Rio de Janeiro-Paris-Barcelona De quelle façon l’extreme droite est en train de détruire la machine culturelle du pays, le travail des artistes ? Entre poésie, musiques et personnalités, ce documentaire aborde les références de la guerre civile espagnole et la résistance de la famille de l’auteur à ces idées destructrices. Bolsonaro culture en ruine ! Gregorio Duvivier-Tigana Santana-Bnegao-Marcelo Freixo-Perfeito Fortuna-Mauricio Hora-